fbpx

On me le demande souvent, je le redis souvent et personne ne comprend. De plus, ça fait quand même longtemps que je veux écrire là-dessus. Bref, dans ce court et léger article (on sait très bien que ça ne sera pas le cas), je tenterai de mettre sur la table, pourquoi j’offre mon temps pour les scouts. Attache ta tuque, on part de loin.

Mon histoire scoute, parce que ça ne sort pas de nulle part

Go! Retour en arrière d’environ 15 ans, je commençais chez les castors chez le groupe scout 43e St-Louis de ma ville. Les castors, c’est les tout petits que tu vois passer dans les rues lors des événements de financement. D’ailleurs, mon père a été dans les scouts, ma mère chez les guides et une bonne partie de la parenté aussi. C’est de famille on peut dire.

C’est moi ça à 7 ans en 2002

Alors mes parents ont dit pourquoi pas. Après les castors, ce fut la piqûre et j’ai continué aux louveteaux (9 à 11 ans). C’est là que j’ai rencontré mes deux meilleurs chums et beaucoup d’autres. La meute on appelle ça! Et puis sont arrivées mes années d’éclaireur, best time of my life! J’ai d’ailleurs rencontré ma meilleure amie et développé mon pyromane intérieur durant cette période!

Les éclaireurs, c’est pas mal un rassemblement d’ados qui savent camper dehors, faire des feux avec rien et survivre aux pires intempéries. Ça, c’est que la population croit. En réalité, on fait de notre mieux avec ce qu’on a et bien des fois on se fait mouiller. Mais c’est ça le fun à cet âge là, faire ce que tu veux librement (sous la supervision assidue de tes animateurs, j’y reviens là dessus).

En 2008, j’pense!

Enfin, les pionniers, c’est la découverte, le service et le communautaire. On est les plus vieux de la bande et on aide du mieux qu’on peut. On découvre que l’argent ne pousse pas dans les arbres et que si on veut partir en camp, faut le ramasser ce cash-là! M’a vous avouer qu’un projet à 20 000$, faut le vouloir!



Ce tout petit, maintenant chez les grands

Bref, tout ça pour vous dire que ma piqûre des scouts ne sort pas de nulle part. J’ai passé 10 ans de ma vie dans les scouts en tant que jeune. Et rendu adulte, ça me manquait vraiment. Vivre des camps, une thématique et avoir du fun dans le bois. Par contre, du côté adulte, c’est une autre paire de manches haha!

Quand je disais «sous la supervision assidue de tes animateurs», ben c’est rendu l’équipe d’animation et moi qui devons le faire. C’est comme si j’étais devenu parent et j’avais eu 20 enfants d’une shot qui ont skippé 11 ans de leur vie et sont nés adolescents. Pis après trois ans, ils quittent le nid familial! Ça fesse, tu crées une relation haha.

Mais on fait des trucs cool comme redonner au suivant, sans rien demander en retour.

Crédit – Groupe scout 43e St-Louis

Je suis animateur d’une bande d’ados qui carburent au Cool-Aid

Aujourd’hui, j’anime aux éclaireurs, l’âge idéal! Pas trop bébé (y’a des fois que… ) et pas trop rebelle (ça aussi y’a des fois que… ). Même si ça galère, on les aime quand même dans leurs qualités et même leurs défauts. Être animateur, tu sais que t’as un rôle important dans leur vie. L’influence que tu leur portes est tellement grande que chacune de tes actions est réfléchie.

Quand je réprimande un jeune (ben oui, ça arrive), je me mets à sa place. J’étais pareil à son âge. Courir partout, parler quand ce n’est pas le temps, déranger et j’en passe! J’ai tout fait! Donc, je fais de mon mieux dans ces situations-là pour donner des trucs (les mêmes que mes anims dans le temps m’ont donnés).

Ça me permet de lâcher mon fou avec d’autres animateurs comme moi!

Crédit – Chevalier Parangon – Scouts de la montérégie

J’ai aussi cette chance d’être dans une période de ma vie où j’ai énormément de temps. Le baccalauréat est terminé, j’ai un emploi stable, je suis célibataire et je n’ai aucune obligation majeure! Le rêve quoi! Ceux qui croient qu’être animateur scout c’est passer 2 heures avec des jeunes par semaine et see you next week, se mettent la tête dans le sable. C’est énormément de travail, de planification et d’organisation. On ne le voit pas en tant que jeune ou en tant que parent.



J’ai maintenant encore plus de respect pour ceux qui animent, ont des enfants et une maison à payer haha! J’achève là!

Animer chez les scouts me permet de retrouver cette partie de moi, autrefois enfant, qui se sentait puissante, libre et invincible. Dans une grande famille sur qui on peut compter, qu’importe l’âge. J’ai aussi décidé d’animer pour continuer la mission qu’on m’a confiée à 7 ans: bâtir un monde meilleur en faisant toujours faire de son mieux.

Je suis animateur scout et fier de l’être. Tu m’excuseras, j’ai une réunion à planifier…

Cheerios!

Malcare WordPress Security